La coopération en chiffres

L’entreprise coopérative: un modèle d’affaire performant !

Les coopératives sont des entreprises durables d’où émerge une dimension économique et sociale. Leur fonctionnement est basé sur la participation; elles tendent à mobiliser et encourager l’effort de tous, tout en répondant à un besoin d’une communauté.

Après trois ans Après cinq ans Après dix ans
Taux de survie moyen des coopératives 75 % 62 % 44 %
Taux de survie moyen des entreprises québécoises 48 % 35 % 20 %

Source: site du Ministère du développement économique, Innovation et Exportation, décembre 2010

Depuis quelques années, le mouvement coopératif a servi d’incubateur à l’entrepreneuriat collectif en Montérégie et cela dans de nombreux domaines.

En 2010, la Montérégie c’est…

  • 229 coopératives non financières
  • 7 622 emplois
  • 82 332 membres
  • 887 899 556 $ total de l’avoir
  • 1 556 585 926 $ total de l’actif
  • 3 861 372 823 $ de chiffre d’affaires brut

Répartie en 15 municipalités régionales de comté (MRC) – le plus grand nombre de MRC contenues dans une région administrative au Québec – et 177 municipalités, le territoire de la Montérégie représente près de 18 % de la population totale du Québec, soit environ 1,5 million d’individus. À ce chapitre, la région de la Montérégie se classe au deuxième rang, après Montréal.

Elle est caractérisée par des milieux urbains et ruraux bien structurés. On retrouve trois situations principales. En premier lieu, la vaste banlieue de Montréal, espace urbain qui regroupe les MRC de l’agglomération de Longueuil, Marguerite d’Youville, Roussillon, La Vallée-du-Richelieu, Vaudreuil-Soulanges et Beauharnois-Salaberry. En second lieu, la Montérégie est caractérisée par la présence d’une couronne de cinq villes satellites, soit Salaberry-de-Valleyfield, Saint-Jean-sur-Richelieu, Granby, Saint-Hyacinthe et Sorel-Tracy. Ces villes desservent de vastes superficies agricoles et jouent un rôle majeur dans l’industrie régionale.

Finalement, on distingue un territoire à caractère essentiellement rural composé des MRC d’Acton, de Brome-Missisquoi, du Haut-Saint-Laurent, des Jardins-de-Napierville et de Rouville. À ces milieux, s’ajoutent les MRC du Bas-Richelieu, les Maskoutains, la Haute-Yamaska et le Haut-Richelieu.

Les commentaires sont fermés.